COINGS

Publié le par Nicole Boutrolle

Mercredi dernier, la petite fille de nos voisins, est venue chargée d'un panier de coings.

Camille, blondinette aux joues roses, le visage auréolé de boucles folles: "Ma Mamie a dit que si vous en voulez encore, vous pouvez venir en chercher...."

Dans l'après midi, les enfants en ont cueilli un grand panier. Dans la maison, ça embaume!

Lundi après midi, il fait doux, j'ai du temps, pourquoi ne pas m'installer au soleil, pour commencer pâte et confitures?

L'odeur des fruits enivre les guêpes dans la tiédeur de l'automne, et le jardin somnole dans une lumière ambrée, seuls les oiseaux ne semblent pas assoupis et emplissent l'air d'une sonore sarabande.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

                                                                    Après les coings, les poires pour la confiture; une tourterelle s'approche effrontément et me regarde de côté, ça lui donne un air interrogateur. elle picore volontiers une pelure de fruit. A deux pas Tom, en bon chien de chasse, ne la quitte pas des yeux, il sait  qu'il n'a aucune chance de l'attrapper, alors il tremble d'émotion, peut-être espère-t-il qu'elle va se mettre toute seule dans sa gueule ? A quoi rêvent les chiens?

                                                                                                                               

L'épluchage fini je rentre pour la cuisson, sans regrets: l'air fraîchit.

Toute la soirée la maison s'empira de l'odeur de la pâte de coings (il va être difficile d'en conserver pour les 13 dessers de Noël!), et de la confiture coings-poires dont les pots retournés, refroidissent sur l'appui de la fenêtre, dans les rayons obliques du soleil couchant.

Publié dans font.fouelo

Commenter cet article

Clochette 19/10/2005 15:00

C'est un bien joli récit ma petite Grive, mais et les recettes et les Photos ?!!

Au boulot ma grande un Blog ça doit être bien remplis lol !

Bisous